Le Service

Comment et où servir ? Quel choix à quel moment du match ?

Coaching
Calendar Icon - GoRead Webflow Template
14/12/2022
Icone auteur
Yann Auradou
Icone crédit photo
Franck Binisti
Coup très spécifique au padel, le service est un élément parfois difficile à maîtriser, mais aussi à comprendre. Comment et où servir ? Quel choix à quel moment du match ? Décryptage avec Yann Auradou.
Le Service : Comment et où servir ? Quel choix à quel moment du match ?

Le service n’est pas un coup d’attaque comme il peut l’être au tennis, mais un coup de transition fond de piste/filet et, surtout, un coup d’approche. À haut niveau, il est extrêmement rare de voir un service gagnant, voire impossible d’effectuer un « ace » (service non touché par l’adversaire). L’objectif du service est en revanche de se mettre en situation pour effectuer une bonne première volée, agressive si possible (selon le retour), qui permet de gagner le point rapidement. Le premier service doit permettre d’être dans une position favorable pour gagner le point avec le moins de touches de balle possible. Si, dès le retour de service, le joueur se retrouve à jouer une volée dans une position défavorable ou à devoir reculer sur un bon lob de l’adversaire ou un passing et, donc, jouer un échange très long, c’est que le service n’a pas été assez bien effectué.

Il faut logiquement prendre plus de risques sur un premier service (jouer plus vite, plus près des lignes, plus près de la vitre latérale) qu’au deuxième service, qui doit être « assuré ». Il est très rare de commettre des doubles fautes. Selon les schémas tactiques préférentiels (points forts/points faibles) sur la première volée, il est possible de servir dans différentes zones :

  • Si le service est joué vers « l’extérieur », c’est-à-dire près de la vitre latérale, le retour s’effectue très souvent en parallèle ou au milieu, donc sur le revers des volleyeurs (si deux droitiers) quand on sert dans la diagonale de droite et sur le coup droit des volleyeurs quand on sert dans la diagonale de gauche.
  • Si le service est effectué sur le T, près de la ligne médiane, le retour sera très souvent croisé ou au milieu.

La tactique

La tactique est différente selon les niveaux. Sur un niveau débutant ou intermédiaire, le but est de mettre l’adversaire en difficulté si l’on sert sur la vitre latérale avec de la vitesse. À ce niveau-là, l’appréhension de la vitre n’est pas encore parfaite. En revanche, sur un niveau expert, le fait de servir vers la vitre latérale va ouvrir les angles à l’adversaire et lui permettre de mettre le serveur en difficulté dès le retour. Le joueur qui reçoit connaît parfaitement les jeux de vitres et sera très précis au retour. Les pros ne servent donc que très rarement avec de l’angle. Attention également à la vitesse du service. Plus on sert avec de la vitesse, plus l’adversaire va toucher la balle tôt, ce qui veut dire moins de temps pour s’organiser. On risque donc d’effectuer une volée plus loin du filet. Si le joueur sert avec moins de vitesse, cela laisse forcément à l’adversaire un peu plus de temps pour s’organiser, mais ça en laisse également au serveur qui peut effectuer une première volée plus près du filet, donc logiquement plus agressive. Le fait de mettre moins de vitesse dans le service donne également une balle moins vive à l’adversaire qui doit, lui, remettre de la vitesse, ce qui n’est pas toujours facile. Plus on joue vite, plus on prend de risques, moins on est précis. Là encore, tout dépend du niveau des adversaires.
 
Cas très rare, mais qui peut être intéressant selon les joueurs en face, le service amorti. Attention à bien l’effectuer, et à ne pas en abuser. Il permet d’une part de pouvoir coller le filet avant que l’adversaire retourne, ce dernier devant faire une course rapide vers l’avant et jouer une balle basse proche du filet, avec la pression des volleyeurs qui ont collés [JM1] au filet. De plus, le partenaire du retourneur reste en fond de piste, ce qui permet aux volleyeurs de facilement gagner le point en jouant derrière le retourneur. Déconseillé si l’adversaire a un bon niveau physique, tactique et technique car dans ce cas, il lobera facilement et reprendra le filet.
 
Pour ce qui est de la position, il existe deux types de service :

  • Servir de profil (appuis en ligne) et arrêté (service statique) comme Fernando Belasteguín. Ce service permet d’avoir des appuis forts et ancrés au sol. Il faut pousser avec la jambe arrière et transférer le poids du corps vers l’avant avec un passage de la hanche droite (pour un droitier) vers l’avant. Il permet de servir avec plus de vitesse.
  • Servir en prenant de l’élan. Partir de face (appuis ouverts) pour frapper la balle en étant déjà en mouvement (service dynamique) vers l’avant comme Juan Lebrón. Ce service permet au serveur de gagner du temps sur sa montée au filet. Il peut alors effectuer une première volée plus près du filet. En revanche, il perd de la vitesse sur son service.

La technique

Concernant la technique du haut du corps, l’objectif est de forcer l’adversaire à frapper son retour le plus bas possible. L’objectif est en effet de servir avec peu de rebonds pour forcer l’adversaire à relever la balle, d’où l’effet coupé. Il faut impacter la balle de haut en bas tout en la traversant d’arrière en avant. La balle doit rebondir devant soi pour que le plan de frappe soit en avant du corps. Partir alors avec une raquette haute, au-dessus de la tête, puis frapper la balle à hauteur de hanche pour donner l’effet coupé recherché.
 
Ce qu’il faut savoir sur le service

  • Le service doit se faire par le bas (à la cuillère) en coup droit ou en revers. Frappée en dessous ou au niveau de la hanche (max) après un rebond au sol, la balle doit être envoyée en diagonale au-dessus du filet, dans le carré de service adverse.
  • La balle doit rebondir derrière la ligne de son propre carré de service, le joueur n’ayant pas le droit de dépasser la ligne avant de l’avoir frappée. Le rebond doit s’effectuer dans sa partie de terrain, c’est-à-dire à gauche du trait de la ligne médiane quand on sert à gauche ou à droite du trait de la ligne médiane quand on sert à droite.
  • Le service est faute quand la balle ne rebondit pas dans le carré de service opposé en diagonale, mais également quand le deuxième rebond touche la grille. Il est en revanche tout à fait possible que le deuxième rebond soit dans la vitre latérale ou même dans la vitre du fond, à partir du moment où le premier rebond est dans le bon carré de service. Il est également possible d’effectuer un service avec les deux rebonds dans le bon carré.

Cas particuliers

Si la balle touche la bande du filet, retombe dans le bon carré puis sort par la porte et rebondit une deuxième fois hors terrain, le service est alors à rejouer si – et seulement si – il est possible de sortir de la piste pour récupérer une balle en jeu (comme sur un par 3 par exemple). S’il n’est pas possible de sortir par manque de place, parce que la sortie est dangereuse, ou si le juge arbitre du tournoi interdit toute sortie, le service est alors considéré comme faute.

SERVICE STATIQUE

Étape 1

Retour au calme après un point de plusieurs échanges.
Visualisation de la zone recherchée au service.

Étape 2

Appuis « en ligne » bien ancrés au sol. Le corps est de profil par rapport au jeu.

Étape 3

Bras gauche vers l’avant en direction de la grille de droite.
La balle dans la main gauche.
Corps encore de profil, bras droit derrière pour la prise d’élan.
Épaules orientées. Raquette tenue par la main droite, la tête vers le ciel pour amorcer la descente et frapper la balle de haut en bas.

Étape 4 

La balle est lâchée devant le corps pour qu’elle puisse être frappée avec un plan de frappe devant.

Étape 5

La raquette commence sa descente vers la balle pour la frapper de haut en bas et amplifier l’effet coupé.

Étape 6

La balle vient d’être frappée, la hanche droite est alignée avec la hanche gauche, ce qui permet le transfert du poids du corps vers l’avant pour se propulser. Cela augmente la vitesse de frappe.

Étape 7

La jambe droite est passée devant la jambe gauche suite au passage de la hanche pour rééquilibrer le corps. L’épaule droite, avec l’élan, est passée devant également.
La raquette termine sa course à l’épaule opposée (gauche pour les droitiers) grâce à l’inertie.

Étape 8

Le bas du corps reste droit et face au jeu pour ne pas créer de déséquilibre dans la montée au filet.

SERVICE DYNAMIQUE

Étape 1

Visualisation de la zone recherchée au service.
Les appuis sont « ouverts », le corps est face au jeu.

Étape 2

Équivalente au service statique, mais la grosse différence est que la jambe droite passe devant la jambe gauche pour amorcer la course vers l’avant.

Étape 3

Dissociation entre le haut et le bas du corps.
Les épaules restent alignées alors que la ligne des pieds est plutôt parallèle au filet.

Étape 4

La frappe a été exécutée, la jambe gauche est passée devant la droite, la raquette a impacté la balle de haut en bas pour lui donner un effet coupé. La raquette va finir sa course à l’épaule gauche, grâce à l’inertie.

Étape 5

Le corps est davantage avancé dans le court, ce qui permettra d’exécuter une volée plus proche du filet.